Dans la même rubrique



La dénutrition

Le patient ne peut plus avoir un apport en calories et en protéines suffisant ; il maigrit.
Des compléments alimentaires peuvent lui être proposés. Ceux-ci peuvent être très variés et même cuisinés aux goûts de la personne.
Il peut aussi être nécessaire d’instaurer une alimentation artificielle.
Ces différentes méthodes de nutrition n’empêchent pas de poursuivre l’alimentation orale qui sera alors axée principalement sur la notion de plaisir.

En fin de vie, l’anorexie, l’adaptation du métabolisme à la perte énergétique font que le patient ne ressent pas la faim, ni la sensation de soif.

Documents :
PDF « Bien manger »

Contact

Contact par adresse électronique
contact@coordination-normande-soins-palliatifs.fr

Contact par voie postale

CNSP
CHU Charle Nicolle
Service USP
37 Boulevard Gambetta
76038 ROUEN

Congrès de la SFAP 2021

Congrès annuel de la SFAP Le congrès annuel de la SFAP, initialement prévu en Mai 2021 est reporté au mois de Septembre 2021, semaine 38. Le programme définitif reste à définir en fonction de la (...)
En savoir plus...


 Découvrir toute notre actualité

Mentions legales - Plan du site - Lapilazuli création site vitrine pour entreprise et association