Dans la même rubrique



Les fausses routes alimentaires

Elles surviennent quand le patient déglutit et que les aliments ou les liquides passent dans les voies aériennes supérieures (larynx, trachée, bronches).

A quoi sont-elles dues ?
Les fausses routes alimentaires peuvent être liées à une affection neurologique, une fatigue importante, des troubles de la conscience, des affections ORL, un mauvais positionnement lors de l’alimentation, un mauvais état buccodentaire, …

Comment se manifestent-elles ?
Les fausses routes peuvent provoquer une toux, une gêne respiratoire, une cyanose ou une voix rauque.
Si elles se répètent, elles peuvent provoquer une toux nocturne, une régurgitation par le nez, une mauvaise odeur de bouche, des crachats ou une perte de la salive (car elle n’est plus déglutie), un allongement du temps de repas, une angoisse à l’alimentation, une dénutrition, …
Elles peuvent aussi entrainer une infection bronchique ou pulmonaire.

Que faire ?
• En parler à son médecin traitant qui pourra en déterminer la cause , proposer et conseiller des adaptations pour l’alimentation et prescrire des traitements.
• Assurer une hygiène buccale régulière.
• Privilégier la position assise lors du repas, la tête fléchie en avant. Eviter la tête en arrière.
• Favoriser une ambiance calme et prendre son temps lors du repas
• Diminuer la quantité des repas et les fractionner
• Préférer des boissons pétillantes et/ou aromatisées
• Eviter les boissons à température ambiante : les préférer soit chaudes soit froides
• Eviter les aliments très fibreux (comme la salade) ou en grains (riz, semoule) ou à texture collante (comme la purée trop compacte)
• Favoriser les aliments à texture molle, mixés ou semi-épaissis
• Utiliser des ustensiles adaptés : préférer une petite cuillère plutôt qu’une cuillère à soupe, utiliser un verre ou une tasse à grande ouverture (éviter le verre canard), utiliser une paille si le patient peut aspirer
• Si le patient a besoin d’aide pour manger : proposer de petites bouchées, attendre entre 2 bouchées que le patient ait dégluti, positionner les aliments au milieu de la langue, encourager le patient par des conseils.
• Adapter le traitement médicamenteux.
• Attendre 30 mn avant de recoucher le patient , si cela est possible

Documents : « Troubles de la déglutition » groupe de travail SFAP

Contact

Contact par adresse électronique
contact@coordination-normande-soins-palliatifs.fr

Contact par voie postale

CNSP
CHU Charle Nicolle
Service USP
37 Boulevard Gambetta
76038 ROUEN

Congrès de la SFAP 2021

Congrès annuel de la SFAP Le congrès annuel de la SFAP, initialement prévu en Mai 2021 est reporté au mois de Septembre 2021, semaine 38. Le programme définitif reste à définir en fonction de la (...)
En savoir plus...


 Découvrir toute notre actualité

Mentions legales - Plan du site - Lapilazuli création site vitrine pour entreprise et association